L’origine des Malas

Ils trouvent leurs origines dans l”hindouisme, en Inde, il y a plus de 3000 ans.

Les premières références à ces colliers ont été mentionnées dans le Rig Véda, un texte sacré hindou datant d’environ 1700 à 1100 avant J.-C. qui est le texte le plus ancien les mentionnant.

Le mot mala provient du sanskrit qui signifie guirlande.

Les 1er mala ont été réalisés pour rester concentré lors de la méditation.

Ils comportent généralement 108 perles. Ce nombre a une signification bien particulière dans de nombreuses cultures.  En Inde, le chiffre 108 symbolise le “tout”, le 1 étant l’unité, le 0 la vacuité et le 8 l’infini. Il représente les 108 épreuves de bouddha pour atteindre la l’illumination, les 108 noms de bouddha, les 108 lettres de l’alphabet sanskrit… Il est aussi le résultat de la multiplication de 9 par 12, 9 représentant la spiritualité, la compassion et le dévouement, 12 représentant le déroulement du temps et les méridiens énergétiques.

Dans la littérature bouddhiste, un récit de Mokugenjl raconte que le roi Haruri a sollicité les conseils de Bouddha Siddartha Gautama pour transmettre les enseignements et la sagesse de Bouddha à son peuple. Ce dernier répondit que pour supprimer les convoitises terrestres et mettre fin  à leurs souffrances, il fallait un chapelet circulaire, composé de 108 perles de graines de Mokugenjl. Ce chapelet serait gardé sur soi en permanence . 

 

La composition des malas

En général les malas sont confectionnés avec des matériaux organiques et naturels tels que les perles de bois de santal ou de roble, les graines de rudraksha, d’argile ou de pierres naturelles.

Le bois de santal est considéré comme sacré dans la culture hindouiste, tandis que le bois de roble est utilisé dans la tradition bouddhiste tibétaine.

Les graines de lotus sont associées à l’illumination spirituelle pour les bouddhistes tout comme les graines de rudrasksha. Chez les hindouistes, elles sont sacrées et souvent associées à des divinités.

Les pierres naturelles ont chacunes des vertus particulières, que vous pouvez découvrir dans notre guide ou sur chacun des articles.

Il y a de multiples variétés de composition des malas avec les bois d’ébène,  bois de rose, camphre, thuya…

Les Rudraksha

Il s’agit de graines d’Elaeocarpus (Rudraksha), un arbre que l’on trouve en Inde. Le nom de Rudraksha provient de “Rudra-Aksha” : “œil de Rudra” en sanskrit. Rudra étant un des noms de Shiva.

Rudra est l’un des noms de Shiva et il fait référence à la capacité libératoire des négativités. Rudra tue les pensées et les tendances négatives qui habitent la personne en faisant appel à son énergie. Une des légendes raconte que lors d’une méditation profonde, Shiva a eu la vision des désirs et des souffrance du monde, profondément ému et plein de compassion, il pleura, ses larmes tombèrent sur la terre et un arbre en est né, dont les graines ont été appelées “larmes de Shiva” qui nous apporte sa protection.

Le rudraksha produit des fleurs blanches, puis des fruits dont la graine est remplie d’une fibre facile à creuser et idéale pour les perles. La taille des perles varie de 5 mm à 3 cm de diamètre. Sur chaque graine il y a un nombre différent de sillons qui détermine le nombre de faces appelés Muktis.

Les graines de Rudraksha ont de puissantes propriétés électromagnétiques qui favorisent la concentration et les réflexes. Aussi connue sous le nom de “Larmes de Shiva”, cette graine a une fréquence élevée.

Les écrits indiquent que ces graines doivent donc être respectées comme des objets sacrés, car elles sont remplies de shakti, il est démontré qu’il agit sur un rayon de 100 mètres, protégeant son porteur et son environnement proche de toutes sortes d’énergie négative. Ce rayonnement d’énergie protectrice est particulièrement ressenti à la maison, là où le rudraksha est le plus souvent.

Les malas composés de graines de Rudraksha sont sûrement les plus traditonnels.

Possédant des qualités énergétiques très puissantes les graines de l’arbre de rudraksha sont les plus utilisées.  Elles aident à détruire la négativité, à surmonter les obstacles, à purifier la parole et les actes et à trouver la paix.

Ces graines favorisent la concentration, très utilisées par les pratiquants de la méditation.

 

Les Bois

Le Roble est un arbre originaire d’Amérique du Sud appelé aussi « chêne bolivien ». Il est originaire du Brésil, du Pérou, de la Bolivie, de l’Argentine ou du Paraguay..

Il atteint une hauteur de 35 mètres et porte un fruit appelé « ambrana », qui ressemble à la fève tonka d’Amazonie. Sa texture présente parfois des stries sombres.

C’est un bois particulièrement dense et solide, qui résiste à l’humidité et à la moisissure.

Les véritables colliers de roble ou mala en bois de santal sont couramment utilisés dans les pratiques spirituelles telles que la méditation.

Il a un effet calmant qui augmente la concentration et favorise la relaxation et le bien-être physique et mental. Il serait particulièrement efficace contre le stress et l’insomnie.

Les Pierres Naturelles

De nombreuses pierres sont bénéfiques à la méditation ou à la protection contre les énergies négatives.

Pour la méditations :

  • L’amétrine facilite le voyage astral et protège durant celui-ci en repoussant les attaques psychiques, élimine le stress et la tension mentale en apaisant et concentrant davantage sur la méditation.
  • L’apatite rend la méditation plus profonde et connecte avec le plan supérieur de direction spirituelle
  • Le chrysocolle facilite la meditation aide a accepter la serenite en faisant appel a une grande force interieure
  • Le chrysoprase induit de profonds états méditatifs, charge en énergie les chakras du cœur et sacral et fait entrer l’énergie universelle dans le corps physique
  • La fluorite purifie et stabilise l aura , elle ancre et intègre les énergies spirituelles, accélère l’éveil spirituel, focalise le mental et le connecte au mental universel
  • Le jaspe brun facilite la meditation profonde, le centrage, encourage le voyage astral et stimule le chakra de la terre
  • La cyanite est excellente pour la méditation, puissant transmetteur et amplificateur des énergies à haute fréquence, cette pierre favorise la manifestation de l’energie spirituelle dans les pensées
  • La turquoise favorise l’intuition et rend la meditation plus profonde

Pour la protection :

  • L’oeil de tigre est une pierre protectrice traditionnellement portée comme talisman contre les malédictions. Il montre l’utilisation correcte du pouvoir et met en valeur l’intégrité. Il aide à atteindre ses objectifs.
  • L’obsidienne céleste est une pierre extrêmement protectrice qui forme un bouclier contre la négativité, absorbe les énergies négatives.
  • L’hématite est particulièrement efficace pour ancrer et protéger. Elle harmonise le mental, le corps et l’esprit. Cette pierre très yang équilibre les méridiens, redressant les déséquilibres yin. Elle dissipe la négativité et empêche les énergies négatives de pénétrer l’aura, elle rétablie ainsi la paix et l’harmonie du corps
  • La tourmaline noire renforce les capacités de guérison et offre sa protection à tous les niveaux. Elle est apaisante et efficace pour la confiance en soi, l’équilibre et l’élimination des blocages. Elle aide à surmonter la peur, la négativité, la dépression et à ne pas s’inquiéter de l’opinion d’autrui. Elle est bénéfique à l’aura, aux facultés psychiques et à l’équilibre du yin et du yang.
  • La labradorite est une pierre de protection, appelée « pierre des thérapeutes », elle stabilise l’aura, aide à surmonter les sentiments d’insécurité ou d’anxiété, ainsi que le stress. Elle favorise l’intellect, l’intuition et l’originalité.
  • Le jaspe est appelé “Protecteur suprême”, il soutient durant les périodes de stress, apporte la sérénité et l’unité. Utilisé pour la guérison, il unifie tous les aspects de la vie et rappelle aux gens de s’aider les uns les autres.Il purifie et aligne les chakras, offre la protection, ancre les énergies et le corps et absorbe l’énergie négative. Il équilibre le yin et le yang, harmonise les corps physiques, émotionnels et mentaux.

Découvrez aussi